Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


RAYONS
Communications
Séances publiques
Discours de réception
Hommages
Articles
Livres
Impromptus

E-Bibliothèque

Impromptus

Si le compositeur tchèque Tomasek et son élève Vorisek ont inventé ce terme et popularisé la forme – qui n’obéit à aucune règle de construction –, évoquer ce mot « impromptu », c’est certainement penser aux Impromptus de Franz Schubert et Frédéric Chopin. À consulter Le Robert, c’est une pièce de musique mais également une petite pièce de vers (épigramme, couplet, madrigal) ou une courte pièce de théâtre. Dans ses Illusions perdues, Balzac écrira d’ailleurs : « Incapable de sentir la poésie, il demandait hardiment la permission de se promener dix minutes pour faire un impromptu, quelque quatrain plat comme un soufflet, et où la rime remplaçait l’idée. » C’est aussi un adverbe et un adjectif… lequel était autrefois invariable en genre !

Le 1er septembre 2021, l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique ouvre une nouvelle rubrique intitulée Impromptus. Y seront publiés des billets d’humeur, d’humour et des réflexions autour du livre, de la société et de la culture. Cette rubrique sera, dans un premier temps, mensuelle et paraîtra le premier du mois. À terme, notre souhait étant de la rendre bimensuelle, voire hebdomadaire. Bonne lecture !

Yves Namur,
Secrétaire perpétuel

Impromptu #1 - 1er septembre 2021
Le féminin d'auteur par Jean-Baptiste Baronian

Impromptu #2 - 1er octobre 2021
Fortifier la vie… par Éric Brogniet

Impromptu #3 - 1er novembre 2021
L'art d'être grand-père par David Gaatone

Impromptu #4 - 1er décembre 2021
L'apparition du mot boûkète à Liège au 18e siècle. Une note de Maurice Piron (1947) par Daniel Droixhe