Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


ACADÉMICIENS
Membres actuels
Membres décédés
Membres fondateurs
Tableau des successions

Composition


Raymond Trousson

Raymond Trousson / Photo © Jean-Luc Lossignol, ARLLFB Membre belge philologue du 8 septembre 1979 au 25 juin 2013.
Prédécesseur : Émilie Noulet
Successeur : André Guyaux
Fauteuil 30
BIOGRAPHIE

Né à Bruxelles le 11 juin 1936, Raymond Trousson accomplit des humanités anciennes à l’Athénée de Saint-Gilles et, après un bref détour en philologie classique, conquiert une licence en philologie romane en 1959. Il assume des enseignements à l’Athénée Robert Catteau pendant un an, puis entre au FNRS, où il devient aspirant en 1960 et chargé de recherches en 1963. Il est ensuite accueilli dans le corps professoral de l’ULB auquel il demeurera fermement attaché jusqu’à l’heure de la retraite, en 2006.

Raymond Trousson n’a pas seulement abordé avec bonheur de multiples sentiers du domaine littéraire français, il s’y est imposé comme un maître modeste mais d’une extraordinaire envergure. Ses premiers travaux, il les consacre à une étude de littérature comparée : en 1963, il soutient une thèse sur Le Mythe de Prométhée dans la littérature européenne, qui d’emblée l’élève au niveau des meilleurs spécialistes et qui lui inspire un ouvrage théorique, Thèmes et mythes. Questions de méthode, lequel fait toujours autorité. Son magistral Prométhée, fondé sur une analyse minutieuse d’une foule d’écrits rédigés en grec et en latin, ainsi que dans les principales langues modernes, souligne l’absence de l’image littéraire du révolté avant l’époque romantique. Avec Thèmes et mythes, la réflexion s’élève à un niveau plus abstrait. À la contestable exploitation du vocable mythe, Raymond Trousson propose de substituer l’usage plus intelligible des termes motif et thème, le premier désignant un concept littéraire assez général et le
second la concrétisation du motif dans un personnage caractéristique ou dans une situation particulière. Ces deux premiers traités ne représentent que l’amorce d’une longue et fructueuse suite d’études où il se taille toujours une place de choix : la première.

Élève admiratif de notre confrère Roland Mortier, il étudie de près le dix-huitième siècle et consacre des biographies ou des études très pointues aux grands représentants de l’époque des Lumières : Voltaire, Rousseau et Diderot. Ses travaux portant sur les porte-parole principaux du «clan philosophique» s’orientent dans deux directions opposées : ils offrent des analyses exhaustives et extrêmement rigoureuses — des descriptions établies quasi au jour le jour de l’existence de ses philosophes de prédilection — destinées aux spécialistes, mais aussi des récits accordant davantage de place à la narration et publiés dans des collections de poche adressées au grand public. Il s’intéresse également de près à la postérité idéologique, différente par la nature de leurs thèses et de leurs arguments, de ces avocats de la liberté de penser et retrace leur fortune littéraire, évalue leur influence non seulement sur quelques-uns des écrivains les plus marquants du siècle ultérieur (Balzac, Hugo, Stendhal, par exemple), mais aussi sur l’univers des journalistes ou des critiques, dont les avis souvent tranchés réservent leur lot de surprises. Cette démarche d’enquêtes très fouillées lui inspire des travaux sur Antoine-Vincent Arnault et Jean-Guillaume Viennet, figures quelque peu oubliées de l’époque romantique.

Au sujet du siècle de l’Aufklärung et de ses missionnaires, il ne néglige pas les personnages mineurs ou les écrits de second plan. Isabelle de Charrière, Fougeret de Monbron, Louis-Sébastien Mercier, Tiphaigne de la Roche, Victorine de Chastenay, le prince de Ligne retiennent son attention toujours bienveillante, tandis qu’il publie, dans la collection «Bouquins», des compositions souvent délaissées ou incomprises, mal connues pour ne pas avoir bénéficié d’une large diffusion au fil du temps : on pense à Romans de femmes du XVIIIe siècle, au Roman noir de la Révolution et surtout à Romans libertins du XVIIIe siècle, édité en 1993 et dont le succès de curiosité se perpétue vingt ans plus tard.

Il se passionne aussi pour la littérature française de Belgique. Il consacre des études à quelques romanciers ou quelques poètes de nos régions : Baillon, De Coster, Gilkin, Van Lerberghe, Séverin et les associés de La Jeune Belgique. En compagnie de Robert Frickx, il met en œuvre et édite trois gros volumes intitulés Lettres françaises de Belgique. Dictionnaire des Œuvres, ouvrages de référence dont nul ne peut se passer et qui témoignent avec science et enthousiasme de la prodigieuse vitalité des lettres françaises dans notre pays.

Aiguillonné par les sujets de ses cours à l’ULB, Raymond Trousson y consacre d’ordinaire un ou plusieurs livres. Tel est le cas pour son Histoire de la libre pensée. Des origines à 1789, qui a permis à tant d’étudiants de l’Université de comprendre les fondements d’un idéal philosophique qu’ils demeurent nombreux à partager, et aussi pour Voyages aux Pays de Nulle Part. Histoire de la pensée utopique. Ce genre littéraire lui permet de renouer avec les études comparatistes et lui inspire quatre ouvrages théoriques fondamentaux et des dizaines d’articles.

Il est élu le 8 septembre 1979 dans notre compagnie, où il occupe le siège d’Émilie Noulet. Fidèle à nos réunions, où ses communications font merveille par leur précision, leur distinction et leur charme, il se passionne aussi pour le destin de notre institution, qu’il retrace dans sa Petite Histoire de l’Académie et dans son édition du Journal de Jules Destrée.

Raymond Trousson nous a quittés le 25 juin 2013. Discrètement, avec la déférence effacée qui a tracé la ligne de conduite de toute une vie, à tous égards enrichie de vertus et de qualités supérieures, originales, exceptionnelles. Le savant s’est hissé au firmament de l’histoire et de la critique littéraires. Il y occupe, pour toujours, un rang éminent et exemplaire. Le professeur et l’ami ne laisse que des souvenirs heureux, et des regrets très émus. Pour l’ensemble du public, il s’est révélé un orateur convaincant et limpide, un authentique ambassadeur des lettres, qui savait éveiller l’intérêt du plus grand nombre pour l’univers captivant, mais exigeant, des idées et de la littérature.

Jacques Charles Lemaire




BIBLIOGRAPHIE

Livres

Le thème de Prométhée dans la littérature européenne, Genève, Droz, 1964, 2 vol. (2e éd. augmentée 1976; 3e éd. 2001).

Un problème de littérature comparée : les études de thèmes. Essai de méthodologie, Paris, Lettres Modernes, 1965.

Socrate devant Voltaire, Diderot et Rousseau. La conscience en face du mythe, Paris, Lettres Modernes, 1967.

Rousseau et sa fortune littéraire, Bordeaux, Ducros, 1971 (2e éd. augmentée, Paris, Nizet, 1977).

Voyages aux Pays de Nulle part. Histoire littéraire de la pensée utopique, Bruxelles, Éditions de l'Université, 1975 (2e éd. augmentée 1979; 3e éd. revue et augmentée 1999).

Thèmes et mythes. Questions de méthode, Bruxelles, Éditions de l'Université, 1981.

Balzac disciple et juge de Jean-Jacques Rousseau, Genève, Droz, 1983.

Le Tison et le Flambeau. Victor Hugo devant Voltaire et Rousseau, Bruxelles, Éditions de l'Université, 1985

Stendhal et Rousseau. Continuité et ruptures, Köln, DME-Verlag, 1986 (2e éd., Genève, Slatkine Reprints, 1999).

Jean-Jacques Rousseau. I. La marche à la gloire, Paris, Tallandier, 1988. II. Le deuil éclatant du bonheur, Paris, Tallandier, 1989 (2e éd. 2003).

L'affaire De Coster-Van Sprang, Bruxelles, Éditions de l'ARLLFB, 1990.

Charles De Coster ou La vie est un songe, Bruxelles, Labor, 1990.

Jean-Jacques Rousseau. Bonheur et liberté, Nancy, Presses Universitaires, 1992.

Histoire de la libre pensée. Des origines à 1789, Bruxelles, Éditions Espace de Libertés, 1993.

Jean-Jacques Rousseau. Heurs et malheurs d'une conscience, Paris, Hachette, 1993.

Isabelle de Charrière. Un destin de femme au XVIIIe siècle, Paris, Hachette, 1994.

Défenseurs et adversaires de Rousseau. D'Isabelle de Charrière à Charles Maurras, Paris, Champion, 1995.

Images de Diderot en France 1784-1913, Paris, Champion, 1997.

D'Utopie et d'Utopistes, Paris-Montréal, L'Harmattan, 1998.

Petite histoire de l'Académie, Bruxelles, Éditions de l'ARLLFB, 1999.

Iwan Gilkin poète de la nuit, Bruxelles, Labor, 1999.

La Légende de La Jeune Belgique, Bruxelles, Éditions de l'ARLLFB, 2000.

Jean-Jacques Rousseau jugé par ses contemporains, Paris, Champion, 2000.

Visages de Voltaire XVIIIe-XIXe siècles, Paris, Champion, 2001.

Religions d'utopie, Bruxelles, Ousia, 2001.

Charles Van Lerberghe. Le Poète au crayon d'or, Bruxelles, Labor, 2002.

Sciences, techniques et utopies. Du paradis à l'enfer, Paris, L'Harmattan, 2003.

Antoine-Vincent Arnault. Un homme de lettres entre classicisme et romantisme, Paris, Champion, 2004.

Rousseau par ceux qui l'ont vu, Bruxelles, Éditions de l'ARLLFB-Le Cri, 2004, 308 p.

Denis Diderot ou le vrai Prométhée, Paris, Tallandier, 2005.

Diderot jour après jour. Chronologie, Paris, Champion, 2006.

Diderot, Paris, Gallimard, coll. «Folio biographies», 2007.

Voltaire, Paris, Tallandier, 2008.

Rousseau, Paris, Gallimard, 2011.

Rousseau 1800-1912, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, 2012.

Éditions critiques

Fougeret de Monbron, Le Cosmopolite ou le Citoyen du monde suivi de La Capitale des Gaules ou La Nouvelle Babylone, Bordeaux, Ducros, 1970.

Louis-Sébastien Mercier, L'An deux mille quatre cent quarante. Rêve s'il en fut jamais, Bordeaux, Ducros, 1971.

Diderot, Apologie de Socrate, dans Œuvres complètes, Paris, Hermann, 1978, t. IV, p. 235-81.

Tiphaigne de la Roche, Histoire des Galligènes, Genève, Slatkine, 1979.

Louis-Sébastien Mercier, L'An deux quatre cent quarante suivi de L'homme de fer (édition de 1799), Genève, Slatkine, 1979.

Denis Veiras, Histoire des Sévarambes, Genève, Slatkine, 1979, 2 vol.

Simon Tyssot de Patot, La vie, les aventures et le voyage de Groenland du R.P. Cordelier Pierre de Mésange, Genève, Slatkine, 1979.

Simon Tyssot de Patot, Voyages et aventures de Jacques Massé, Genève, Slatkine, 1979.

Gabriel de Foigny, La Terre australe connue, Genève, Slatkine, 1981.

Diderot, Le Pour et le Contre ou Lettres sur la postérité, texte établi par E.Hill, introduit et annoté par R. Trousson, dans Œuvres complètes, Paris, Hermann, 1986.

Diderot, Les Deux amis, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, dans Œuvres complètes, Paris, Hermann, 1986, t.XXV, p. 445-54.

Diderot, Plan d'une tragédie intitulée Térentia, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, Paris, Hermann, 1986, t.XXV, p. 455-507.

André Baillon, Le Pénitent exaspéré, texte établi et commenté par R. Trousson, Bruxelles, Labor, 1988.

Lettres et pensées du prince de Ligne, d'après l'édition de Madame de Staël; présentées et annotées par R. Trousson, Paris, Tallandier, 1989.

Romans libertins du XVIIIe siècle, introductions et notes par R. Trousson, Paris, Laffont ("Bouquins"), 1993 (rééd. Paris, Édition du Club France Loisirs, 1999).

Charles De Coster, Lettres à Elisa, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, Bruxelles, Labor, 1994.

Voltaire et les droits de l'homme. Textes sur la justice et la tolérance, présentés et annotés par R. Trousson, Bruxelles, Editions Espace de Libertés, 1994.

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, présentées et annotées par R. Trousson, Paris, Imprimerie Nationale, 1995, 2 vol..

Jules Destrée, Journal 1882-1887, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, Bruxelles, Éditions de l'ARLLFB, 1995.

Romans de femmes du XVIIIe siècle, introductions et notes par R. Trousson, Paris, Laffont ("Bouquins"), 1996.

Charles De Coster, Contes brabançons - Le Voyage de noce, édition présentée par R. Trousson, Bruxelles, Labor, 1997.

Le Roman noir de la Révolution, édition établie, présentée et annotée par R. Trousson, Bruxelles-Paris, Complexe-Nathan, 1997.

Iwan Gilkin, Mémoires inachevés. Une enfance et une jeunesse bruxelloises 1858-1878, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, Bruxelles, Labor, 2000.

Jean-Jacques Rousseau, Paris, Presses de l'Université de Paris Sorbonne ("Mémoire de la critique"), 2001.

Charles Van Lerberghe, Lettres à Fernand Severin, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, Bruxelles, Éditions de l'ARLLFB, 2002.

A.-V. Arnault, Souvenirs d'un sexagénaire, édition critique par R. Trousson, Paris, Champion, 2003.

Charles-Joseph de Ligne, Règne du grand Selrahcengil, dans Caractères et portraits, édition critique dirigée par D. Acke, Paris, Champion, 2003, p. 81-92.

Charles-Joseph de Ligne, Mes conversations avec Jean-Jacques (1796) – Mes deux conversations avec Jean-Jacques (1809), dans Caractères et portraits, édition critique dirigée par D. Acke, Paris, Champion, 2003, p. 485-500.

P. Mantegazza, L'An 3000. Rêve, traduction, introduction et notes par R. Trousson, Paris, L'Harmattan, 2003.

Denis Diderot, Paris, Presses de l'Université de Paris Sorbonne ("Mémoire de la critique"), 2005.

Charles-Joseph de Ligne, Suite du roman : Valérie ou Lettres de Gustave de Linar à Ernest de G., dans Œuvres romanesques, t. II, édition critique dirigée par M. Couvreur, Paris, Champion, p. 261-287.

J.P.G. Viennet, Mémoires et Journal 1777-1867, texte établi, présenté et annoté par R. Trousson, Paris, Champion, 2006.

Dictionnaire de Jean-Jacques Rousseau, publié sous la direction de Raymond Trousson et Frédéric S. Eigeldinger, Paris, Champion, 2007.

Charles De Coster journaliste à l'Uylenspiegel, Bruxelles, Espace de libertés, 2007.

Diderot, Paris, Gallimard, 2007.

Voltaire 1778-1878, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, 2008.

«Voltaire, Pandore», dans Œuvres complètes de Voltaire, 18C, Oxford, Voltaire Foundation, 2008.

Voltaire, Paris, Tallandier, 2008.

Sébastien Longchamp, Anecdotes sur la vie privée de M. de Voltaire, présenté et annoté par Raymond Trousson, Paris, Champion, 2009.

«Voltaire, Socrate», dans Œuvres complètes de Voltaire, 49B, Oxford, Voltaire Foundation, 2009, p. 265-346.

J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, La Vie et les ouvrages de Jean-Jacques Rousseau, édition présentée et annotée par R. Trousson, Paris, Champion, 2009.

Victorine de Chastenay, Mémoires, présentés et annotés par R. Trousson, Paris, Tallandier, 2009.

C.A. Collini, Mon séjour auprès de Voltaire, édition présentée et annotée par R. Trousson, Paris, Champion, 2009.

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, édition critique par R. Trousson, Paris, Champion Classiques, 2010.

L.-S. Mercier, De J.-J. Rousseau considéré comme l’un des premiers auteurs de la Révolution, Paris, Champion, 2010.

Jean-Jacques Rousseau. En 78 lettres, un parcours intellectuel et humain, Cabris, Éditions Sulliver, 2010.

Lettres à J.-J. Rousseau sur La Nouvelle Héloïse, Paris, Champion, 2011.

J. Dusaulx, De mes rapports avec J.-J. Rousseau, Paris, Champion, 2012 .

M. Maeterlinck, Bulles bleues. Souvenirs heureux, Bruxelles, Le Cri-Académie royale de langue et de littérature françaises, 2012.

J.-J. Rousseau, Les Confessions, dans Œuvres complètes, Genève, Slatkine–Paris, Champion, 2012, t. I et II.

J.-J. Rousseau, Discours sur les sciences et les arts, dans Œuvres complètes, Genève, Slatkine–Paris, Champion, 2012, t. III, p. 363-659.

J.-J. Rousseau, Projet de constitution pour la Corse, dans Œuvres complètes, Genève, Slatkine–Paris, Champion, 2012, t. VI, p. 589-685.





BIBLIOGRAPHIE CRITIQUE

Vérité et littérature au XVIIIe siècle. Mélanges rassemblés en l'honneur de Raymond Trousson, Paris, Champion, 2001.



E-BIBLIOTHÈQUE

La fonction des images végétales dans À la recherche du temps perdu (PDF 83Ko)
Communication à la séance mensuelle du 10 janvier 1981

André Baillon, des Sonnets macabres au Pénitent exaspéré (PDF 168Ko)
Communication à la séance mensuelle du 12 juin 1982

Du millénarisme à la théorie du progrès : L'an 2440 de Sébastien Mercier (PDF 84Ko)
Communication à la séance mensuelle du 13 novembre 1982

Jean-Jacques et les évêques. De Mgr Lamourette à Mgr Dupanloup (PDF 134Ko)
Communication à la séance mensuelle du 10 septembre 1983

Isabelle de Charrière et Jean-Jacques Rousseau (PDF 227Ko)
Communication à la séance mensuelle du 9 février 1985

Quand on lisait La Nouvelle Héloïse (PDF 103Ko)
Communication à la séance mensuelle du 14 mai 1988

Charles De Coster et les femmes (PDF 96Ko)
Communication à la séance mensuelle du 10 mars 1990

Proust et les mythes (PDF 88Ko)
Communication à la séance mensuelle du 9 mars 1991

Théodore Herzl et l'utopie d'Israël (PDF 111Ko)
Communication à la séance mensuelle du 14 mars 1992

L'aventure blanquiste de Charles De Coster (PDF 98Ko)
Communication à la séance mensuelle du 12 décembre 1992

Voltaire et la réforme de la législation criminelle (PDF 97Ko)
Communication à la séance mensuelle du 9 octobre 1993

Lamartine critique des Misérables (PDF 127Ko)
Communication à la séance mensuelle du 14 octobre 1995

Un fait divers à succès : l'histoire de la marquise de Ganges, du marquis de Sade à Charles Hugo (PDF 120Ko)
Communication à la séance mensuelle du 10 février 1996

Balzac et La Comédie humaine dans le Grand Dictionnaire universel de Pierre Larousse (PDF 91Ko)
Communication à la séance mensuelle du 8 juin 1996

Daniel Halévy et l'Histoire de quatre ans (PDF 110Ko)
Communication à la séance mensuelle du 11 novembre 1997

Portrait d'un époux dans l'ombre : Charles-Emmanuel de Charrière (PDF 177Ko)
Communication à la séance mensuelle du 14 novembre 1998

Mme de Charrière et Mme de Staël ou le conflit des générations (PDF 130Ko)
Communication à la séance mensuelle du 13 mai 2000

Les rêveries d'un sociologue : Gabriel Tarde et le fragment d'histoire future (PDF 88Ko)
Communication à la séance mensuelle du 7 avril 2001

Wilhelm von Humboldt : un Allemand à Paris sous le Directoire (PDF 152Ko)
Communication à la séance mensuelle du 11 janvier 2003

J.P.G. Viennet : les romantiques au tribunal du dernier des classiques (PDF 110Ko)
Communication à la séance mensuelle du 14 mai 2005

Une mémorialiste oubliée : Victorine de Chastenay (PDF 101Ko)
Communication à la séance mensuelle du 11 mai 2006

Voltaire entre Zaïre et les Lettres philosophiques (PDF 87Ko)
Communication à la séance mensuelle du 9 juin 2007



ACTIVITÉS 2006

Raymond Trousson a fait des conférences et dirigé des séminaires sur l'histoire de l'utopie, sur Voltaire, Diderot, Rousseau ou le prince de Ligne à Bruxelles, Bologne, Madrid, Paris, Nantes, Lyon. Il a publié, outre divers articles dans des revues scientifiques, les mémoires et le journal de J.P.G. Viennet et une chronologie de la vie et de l'œuvre de Diderot. Il s'est vu décerner, à Lyon, pour l'ensemble de son œuvre, un Grand Prix international de littérature doté par le Président de la République, et le titre de docteur honoris causa de l'Université de Nantes.

ACTIVITÉS 2007

Raymond Trousson a fait des conférences et dirigé des séminaires sur l'utopie, Diderot, la critique au siècle des Lumières ou le roman libertin à Bruxelles, Mons, Florence, Poitiers, Le Touquet, Aix-en-Provence, Bologne. Outre divers articles dans des revues scientiques, il a publié un ouvrage sur Diderot et une édition critique des articles de Charles De Coster dans la revue l'Uylenspiegel.