Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


ACADÉMICIENS
Membres actuels
Membres décédés
Membres fondateurs
Tableau des successions

Composition


Nathalie Skowronek
Nathalie Skowronek Membre belge littéraire
Élue le 8 janvier 2022
Prédécesseur : Jacques Crickillon
Fauteuil 20

Nathalie Skowronek est née à Bruxelles en 1973. Après une agrégation de Lettres, elle travaille dans l’édition puis, pendant sept ans, dans le prêt-à-porter pour femmes. Pour André Versaille et les éditions Complexe, elle crée, en 2004, la collection «La Plume et le Pinceau» où elle fait paraître des textes de Gainsbourg, Brel, Prévert, les poèmes de guerre d’Apollinaire, etc.

En 2011, elle publie son premier roman, Karen et moi (Arléa), premier volet d'une trilogie familiale qui nous mène des shtetls de Pologne jusqu'au Sentier en passant par Auschwitz. Karen et moi, c’est l’histoire d’une rencontre entre Karen Blixen et une petite fille de onze ans qui lit La Ferme africaine sous une tente. Devenue une jeune femme, la petite fille solitaire entreprend d’écrire la biographie de celle qui l’accompagne depuis toujours. En réalité, la propre histoire de Nathalie Skowronek et son choix de quitter les convenances familiales. Coup de cœur de Jérôme Garcin dans Le Nouvel Observateur, retenu par Le Figaro comme l’un des meilleurs premiers romans de l’année, etc.

Suivront Max, en apparence (Arléa, 2013) – l’histoire de son grand-père, rescapé des camps, vivant dans le Berlin d’après-guerre avec un passé qu’il aurait voulu effacer – et Un monde sur mesure (Grasset, 2017, finaliste du Rossel), autour du vêtement et de plusieurs générations dont celle de cette jeune femme voulant exister sans renier le passé.

En 2015, elle fait paraître un essai, La Shoah de Monsieur Durand (Gallimard, prix Malpertuis de l’Académie) où elle montre que le devoir de mémoire cesse, hélas, d'être opérant de nos jours. En 2020, paraît La carte des regrets (Grasset), l’histoire bouleversante d’une femme et de sa double vie amoureuse. Ce livre a obtenu l'European Union Prize for Literature en 2020.

Par ailleurs, elle collabore régulièrement à différentes revues ou livres collectifs (Je est un autre, Gallimard, 2010, etc.) et plusieurs de ses livres sont disponibles en poche. En 2018, elle a publié Paradis blanc (Weyrich, coll. «La Traversée», roman pour accompagner l’alphabétisation des adultes).

Depuis 2016, elle enseigne au master de l'Atelier des écritures contemporaines de La Cambre/École nationale supérieure des arts visuels. Elle anime également, à Bruxelles, l'atelier d'écriture du Club Antonin Artaud, un centre de jour pour adultes souffrant de difficultés psychologiques. En 2021, elle a créé avec son compagnon, Jean Rouaud, les rencontres littéraires du Puyméras.