Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


CATÉGORIES
Anthologies
Bibliographies
Cahiers Simenon
Carnets intimes
Cinéma
Correspondances
Essais littéraires
Nouvelles
Philologie et linguistique
Poésie
Romans
Théâtre

CATALOGUE
Recherche par auteur
Recherche par titre

NOUVEAUTÉS
Dernières parutions

COMMANDES
Libraires
Autres

Publications

Petites filles d'autrefois
de Sophie Deroisin

Sophie Deroisin : Petites filles d’autrefois

Genre : Essai
Éditeur : ARLLFB
Format : 22,5 X14,5 cm
Nombre de pages : 344 p.
Date de publication : Septembre 2021
EAN : 9782803200603
Prix : 24,00 €

À propos du livre

Ouvrage inclassable, mêlant souvenirs, analyse littéraire, approche sociale, philosophique des mythes et des contes, Petites filles d’autrefois ouvre la boîte noire de l’éducation des filles en Europe de 1750 à 1940.

L’autrice inscrit son portrait de l’enfance des filles sous un attendu liminal : quel que soit son milieu social, « la petite fille est toujours marquée du signe du sacrifice ».

Produisant une généalogie des femmes actuelles en Occident, elle se penche sur la longue chaîne fibrée de femmes dont elles descendent. Elle démonte, dans une langue souveraine qui allie l’aiguisé du concept et la rêverie poétique, les mécanismes de dressage, de gouvernance des filles, soulignant l’éducation sévère, les conditionnements sociaux, l’absence de liberté, la programmation au mariage ou au convent dont elles sont victimes dans les sociétés européennes du milieu du siècle des Lumières à la deuxième guerre mondiale.

Peu à peu, les femmes sont montées sur la scène de l’Histoire, sortant de leur relégation dans l’économie domestique pour devenir actrices de l’espace public. Comment l’ordre patriarcal s’est-il maintenu, consolidé, transmis au fil des siècles ? Comment les contes, les mythes, la littérature ont-ils concouru à forger l’imaginaire collectif, à cantonner les héros et les héroïnes à des rôles, des actions dictés par leur genre ?

Telles sont les questions, étonnamment modernes, que pose ce remarquable
essai dont la première édition a paru il y aura bientôt quarante
ans.