Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


PRIX
Liste des prix
Index par lauréat
Index par année

ACTUALITÉ
Lauréats de l'année

Prix littéraires


Grand prix des arts du spectacle




Lauréat :

Stanislas Cotton pour sa pièce Mes papas, l’ogre et moi (Lansman, 2020) ainsi que pour l’ensemble de son œuvre théâtrale.

Jury :

Danielle Bajomée (coordinatrice), Sophie Basch, Jean Claude Bologne, Michel Brix, Gabriel Ringlet.

Autres finalistes :

Thierry Debroux pour Notre D(r)ame (Lansman), Régis Duqué pour John Malone (Lansman), Pamela Ghislain pour Anna (Lansman), Vincent Margane pour Muzungu (Lansman).

Extrait de l'argumentaire du jury :

Le jury a été particulièrement sensible, tant au thème de la pièce, qui traite des difficultés rencontrées par une famille dont la petite fille a été adoptée par un couple homosexuel, qu’aux qualités dramaturgiques de ce texte.
Tout en abordant de front un sujet délicat et très contemporain, l’auteur le fait sur un ton léger, souvent teinté d’humour. Par touches successives, il aborde peu à peu la question de l’intolérance à laquelle ce genre de famille se trouve confrontée encore aujourd’hui, et les souffrances qu’elle provoque chez l’enfant. Avec tendresse et poésie, il livre en même temps une ode continue à la compréhension et à l’amour. Si la pièce est conçue pour de jeunes spectateurs, elle ne peut qu’entraîner l’adhésion de tous les publics.

Éminemment théâtrale, l’écriture fait progresser la narration de façon très dynamique et avec une grande maîtrise. Elle balaie en 17 séquences une suite de situations discontinues, intègre dans de brusques inserts une série de personnages secondaires qui permettent aux trois acteurs prévus de sortir à l’occasion de leur rôle principal et leur laisse une grande liberté de jeu en maniant largement le suspens, l’allusion ou le dialogue sans cesse interrompu.

Tout en couronnant cette pièce parue en 2020, le jury tient également à mettre en évidence l’ensemble d’une œuvre écrite et jouée sans discontinuer depuis une vingtaine d’années, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger, et qui comporte aujourd’hui plus de trente titres. Il tient à reconnaître de la sorte en Stanislas Cotton un de nos auteurs dramatiques les plus importants, soucieux de porter un regard personnel sur le monde actuel au moyen d’un travail sur la langue très particulier et très reconnaissable et en poursuivant en même temps une réflexion approfondie sur la spécificité de l’écriture théâtrale.

– Paul Emond